Intro à la diète GAPS, jours 3, 4 et 5

La première partie du livre Gut and Psychology Syndrome débute avec une citation d’Hippocrates : « Toutes les maladies commencent dans les intestins. » Cela décrit parfaitement le point de vue de l’auteure. La raison première qui m’a poussée à entreprendre cette diète est le fait que je souffre d’allergies. Elles sont parfois très débilitantes. J’avais déjà entendu parlé dans diverses sources de ce genre de traitement, mais je n’avais pas la motivation de le mettre en pratique. Je soupçonnais depuis longtemps que certaines modifications alimentaires me permettraient d’améliorer ma santé ou même de la rétablir. Lorsque j’ai trouvé le menu complet qui appliquait les recommandations dont j’avais entendu parler, j’ai décidé qu’il était temps. Natasha Campbelle-McBride écrit :
« Il est difficile de surestimer l’importance de la flore intestinale dans le fonctionnement de notre système immunitaire. On estime qu’environ 80 à 85 % de notre immunité est située dans la paroi intestinale. »
Plus loin, dans le chapitre The Opportnuinistic Flaura :
« Dans les situations où ces bactéries opportunistes prolifèrent en raison d’un manque de contrôle de la flore utile, elles produisent trop d’histamine. Comme l’histamine participe à diverses fonctions dans le corps, toutes ces fonctions deviennent déréglées par l’excès d’histamine dans le sang. Voici les symptômes communs de cette condition : allergies, hypotension constante […], dépendances et beaucoup d’autres.»

Après quatre jours à manger de la courge, du brocoli, du chou-fleur, des carottes, du poulet et du boeuf pour petit déjeuner, déjeuner et dîner j’ai décider de sauter à la phase 2 du programme. Selon Gut and Psychology Syndrome, la première phase pourrait ne durer que deux jours. Donc même si mon menu la poursuit pendant 6 jours, je crois que cela suffit.
Les facteurs de la phase 1 sont les suivants :
1. Consommer de bouillon fait maison en grande quantité ainsi que de la soupe.
2. Consommer des aliments probiotiques comme du yogourt fait maison ou des légumes fermentés.
3. Consommer de la tisane avec un peu de miel entre les repas (moi, ma faiblesse c’est le café ou le thé noir, et ils sont acceptables bien que l’on recommande d’en cesser la consommation).

Ces facteurs me semblent assez vagues, mais en poursuivant la lecture des autres phases et en suivant mon menu, il est évident que peu d’aliments sont admis.

Finalement, je suis heureuse d’entrer dans la phase 2 :

1. Continuer à consommer les soupes et le bouillon.
2. Ajouter des oeufs crus biologiques.
3. Continuer à accroître la consommation de yogourt, kéfir ou crème sure faite maison.

Aujourd’hui, nous avons pu introduire des noix. Je n’ai jamais autant apprécié le goût des noix! Il en va de même pour mes enfants. Ils les ont savourées avec une joie nouvelle. Cela m’a fait penser : Même si je n’arrive pas à régler le problème de mes allergies, la diète en vallait la peine. Nous sommes vraiment gâtés. Nous avons accès à une énorme variété d’aliments et par conséquent, nous avons tendance à ne pas apprécier le goût  des aliments plus simples.

Dans quelques jours, nous entrerons dans la phase 3, nous introduirons des tomates et de l’avocat dans notre menu et j’ai vraiment hâte!

Et pour conclure, voici une recette de Kimchi. C’est vraiment délicieux et j’ai l’intention de toujours en garder prêt à la consommation :

1 chou chinois

(J’ai utilisé du chou de Savoie,

car je ne trouvais pas de chou de chinois. Mais attention avec les substitutions, mon chou de Savoie était de petite taille et j’ai négligé de réduire le montant de sel.)
4 onions verts
4 radis
4 gousses d’ail
4 piments forts (doux ou forts, selon vos préférences)
4 cuillers à café de sel marin
1 cuiller à café de petit-lait (lorsque vous drainez votre yogourt) (optionnel)

Cette recette donne environ 4 litres. J’ai coupé tous les légumes très petits avec mon robot culinaire, mais évidemment coupez à votre façon (avec une râpe, par exemple). Mélangez avec le sel. Faites sortir le jus en frappant avec un pilon et remplir les contenant en pressant bien. Laissez fermenter à température de la pièce pendant 2 ou 3 jours, puis réfrigérer.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s