Conseils pour éviter le burnout lié à l’école à la maison


En tant que parents éducateurs, nous sommes particulièrement vulnérables au burnout. Voici quelques conseils pour éviter de vous épuiser et pour préserver la joie d’apprendre :

1- Repensez vos priorités et simplifiez votre école à la maison. Quelles sont vos priorités? Vous pouvez passez des heures chaque jours à vous assurer que vos enfants exécutent des pages et des pages dans leurs livres éducatifs. Joyce Herzog, auteur qui a passé des décennies dans le système traditionnel d’enseignement et qui conseille maintenant les familles au sujet de l’école à la maison, déclare que 90 % de ce qu’un enfant apprend avant l’âge de 12 ou 13 ans sera oublié. Si  je repense à ce que moi-même je me souviens, je n’ai pas de difficulté à le croire. C’est pourquoi il est important de cibler ses priorités et de se concentrer sur les fondements. Le strict minimum est d’entourer ses enfants d’excellente littéraure et de faire des mathématiques une fois par semaine. Le reste du temps peut être employé à explorer les intérêts personnels des enfants.

2- Attendez que vos enfants soient plus vieux avant de commencer le travail scolaire. L’objectif n’est pas de gagner une compétition avec le système scolaire et de vous assurer que vos enfants sachent lire avant ou en même temps que le enfants qui vont à l’école. Le but est de fournir à vos enfants un atmosphère paisible et heureux foissonnant de ressources leur donnant l’occasion d’apprendre. Vous découvrirez qu’en vieillissant, ils apprennent beaucoup plus vite et de façon plus autonome. En effet, le but ultime est d’enseigner à vos enfants à devenir autodidactes. Charlotte Mason, une éducatrice anglaise du 19e siècle, affirme (ma traduction) : « L’apprentissage autonome est le seul apprentissage possible; le reste n’est qu’une facette appliquée sur la nature de l’enfant. »

3- Allouez du temps chaque jour pour recharger vos batteries. L’après midi, prenez l’habitude d’inclure à l’horaire une période pendant laquelle les plus petits font la sieste et les plus grands prennent une pause. Ce moment de tranquilité vous fera un grand bien. Vous pouvez également consacrer une partie de vos soirées à poursuivre vos intérêts personnels et accomplir des projets qui vous plaisent.

4- Habituez vos enfants à contribuer aux tâches domestiques. Dès trois ou quatre ans, vous pourrez enseigner à vos enfants à travailler avec vous pour le plaisir et pour comprendre qu’ils font partie de la famille et qu’ils ont la responsabilité de participer.

5- Allez jouer dehors, amusez-vous avec vos enfants! Parfois, vous aurez l’impression d’être un général qui donnent continuellement des ordres. Il vous fera un grand bien de tout laisser et d’aller vous amuser!

6- Donnez-vous la permission de mettre les livres de côté. Chaque enfant se développe à son propre rythme. Si vous voyiez qu’il n’est pas prêt à apprendre un certain concept malgré vos efforts, n’insistez pas. Mettez les leçons de côtés pendant quelques mois.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s