Galettes aux fruits des champs sans gluten et sans céréales

Pour faire suite à mon dernier article sur la surconsommation des céréales, et en particulier du blé, j’ai décidé de rédiger une série d’articles sur les options de rechange qui permettent de remplacer les céréales.

L’une des options les plus communes est certainement la farine d’amandes. Elle offre une texture légère et un goût neutre qui conviennent très bien à toutes les pâtisseries. Malheureusement, la farine d’amandes est plutôt chère, mais pour économiser, il suffit de moudre des amandes tranchées dans un mélangeur.

Les amandes tranchées sont relativement faciles  à moudre dans un mélangeur

Les amandes tranchées sont relativement faciles
à moudre dans un mélangeur

Le résultat ne sera pas aussi fin que la farine achetée, mais vos pâtisseries seront tout de même délectables.

Il restera quelques morceaux d'amandes, cela est parfaitement acceptable

Il restera quelques morceaux d’amandes, cela est parfaitement acceptable

Maintenant que la farine est prête, voici la recette:

2 1/2 tasses de farine d’amandes

1/2 c. à café de sel

1/4 tasse d’huile de coco ou de beurre

4 c. à soupe de miel

2 oeufs

1 c. à café de canelle

1 tasse de fruits des champs, frais ou surgelés

Préchauffer le four à 180 celcius.

Mélanger tous les ingrédients à l’exception des fruits des champs. Lorsque le mélange est uniforme, ajouter les fruits des champs et mélanger doucement.

Utiliser une cuiller pour former des galettes sur une plaque à biscuits.

La grosseur de vos galettes est tout simplement une question de préférence, mais n'oubliez pas qu'elles s'étenderont pendant la cuisson

La grosseur de vos galettes est tout simplement une question de préférence, mais n’oubliez pas qu’elles s’étenderont pendant la cuisson

Cuire pendant 15 à 25 minutes, selon la grosseur de vos galette et savourez!

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

 

 

La critique du blé et des céréales, ou bien le Wheat Belly

Une philosophie relativement récente de la nutrition gagne beaucoup de popularité auprès des Américains et des Canadiens anglais. J’ignore si le concept est reconnu dans les mileux francophones. Il s’agit de l’alimentation paléo. L’alimentation paléo consiste à éliminer toutes les céréales et à les remplacer principalement par les farines de noix ou de coco. Le fondement du raisonnement est l’idée que nos ancêtres paléolitiques qui ne cultivaient pas de céréales jouissaient d’une meilleure santé.  Moi-même, au cours de l’année, j’ai revisité la question plusieurs fois. J’ai même passé un mois sans manger aucune céréale dans le cadre de notre diète GAPS. Par contre, j’ai abandonné la pratique d’une élimination aussi stricte des céréales en faveur d’une simple réduction de leur consommation.

Je crois que nous consommons trop de céréales pour deux raisons :

1-La production accrue d’insuline causée par la consommation à grande échelle de glucides n’est pas supportée par notre mode de vie sédentaire. Lorsque l’indice glycémique d’un aliment est élevé et que le corps n’a pas besoin d’énergie supplémentaire, le glucose est converti en acide gras plutôt qu’en glycogène.

2- La culture moderne des céréales produit des espèces de blé plus difficiles à digérer pouvant causer des effets nocifs sur la santé. De plus, le farine fine qu’il est possible de moudre de nos jours expose une plus grande surface des molécules, ce qui facilite une consommation accrue et plus dense des céréales.

Les arguments en faveur des diètes paléos sont assez solides (lisez aussi cet article), mais il faut se méfier des réactions qui nous mènent à l’inverse extrême .

L’idée d’ancêtres paléolitiques est une fabrication issue de la propagande darwinienne. La Bible raconte une autre histoire. Jésus déclare qu’Il est le Pain de Vie. Il nourrit 5000 personnes en leur offrant du pain et du poisson. Dieu inclut le produit des champs dans la liste de ses groupes alimentaires (Deut. 32.13). Lorque Abraham prépare un repas pour ses visiteurs angéliques, il sert un morceau de pain avec des protéines animales.

Il est apparent qu’une approche équilibrée ne prône pas la crainte des céréales, mais plutôt une consommation responsable de celles-ci.

Les livres de recettes paléos peuvent certainement nous aider à réduire notre consommation de céréales en remplaçant la farine de blé par d’autres types de farines dans nos pâtisseries préférées. Au moment, je crois que le meilleur livre de ce genre sur le marché est le Wheat Belly Cookbook de William DavisSi vous pouvez vous le mettre sous la main, vous verrez que la motivation de cuisinier ne vous manquera pas, car ses belles photos vous mettront l’eau à la bouche.